29/06/2012

écran géant annulé, pour Italie-Espagne

Colfontaine: écran géant, pour Italie-Espagne, annulé suite à des incident “ assez sérieux ”

La fête peut parfois tourner à l’aigre... (E.G.)

La fête peut parfois tourner à l’aigre... (E.G.)

La Ville de Colfontaine annonce tristement qu’elle renonce à mettre un écran géant sur la place de Wasmes comme prévu, sur le conseil de la police boraine, suite à “ des événements assez sérieux dans la nuit de jeudi à vendredi à Frameries, à Quaregnon et à Wasmes. ”

Rédaction en ligne

Publié le Vendredi 29 Juin 2012 à 13h56

Voici le communiqué de la Ville.

“ Ce n’est plus un secret pour beaucoup de monde : l’administration communale avait l’intention d’installer un écran géant sur la place de Wasmes ce dimanche 1er juillet au cas où l’Italie atteindrait la finale de l’Euro de football. Cette initiative répondait à de multiples sollicitations de citoyens qui souhaitaient vivre le match dans une ambiance festive, sur leur entité.

Des événements assez sérieux se sont produits dans la nuit de jeudi à vendredi à Frameries, à Quaregnon et à Wasmes, incitant la police boraine à poser des réserves appuyées quant à la sécurité dans le cadre d’un éventuel rassemblement dimanche. A plus forte raison que des réactions négatives ont aussi été signalées dans le chef de certains riverains sur toute la zone boraine.

C’est donc très peiné que le bourgmestre Luciano D’Antonio a décidé de ne pas organiser de rassemblement de type écran géant sur la place de Wasmes ce dimanche. Toutes les mesures étaient prises au sein des services communaux pour que l’événement puisse se tenir, mais sur le principe de précaution qu’il doit adopter en son titre de responsable de la sécurité sur son territoire, il ne pouvait pas prendre le risque d’exposer la population. ”

 

Commentaires

C'est quand même malheureux !!! Pour du foot !!! Si cela continue comme ça, plus rien ne sera organisé pour les citoyens à cause de ces imbécilités !!!

Écrit par : Waselynck | 29/06/2012

Les commentaires sont fermés.