30/06/2012

Attention aux tiques

Attention aux tiques: que faire pour éviter la borréliose de Lyme?

La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse mais non contagieuse due à une bactérie transmise par les piqûres de tiques. Elle peut provoquer des troubles invalidants et douloureux, notamment neurologiques, articulaires et musculaires. La seule manière de l'éviter est de se prémunir des tiques, en particulier présentes en forêt.

tique.jpg

Le risque d'infection diminue fortement si la tique est ôtée peu de temps après la piqûre. En cas d'infection, le premier symptôme est une rougeur caractéristique, autour de la piqûre, qui peut s'accompagner de fièvre. Ces premiers signes - pas forcément remarqués par le patient, ce qui rend le diagnostic difficile - disparaissent ensuite d'eux-mêmes, ce qui ne veut pas dire que le malade est guéri. A ce stade précoce, un traitement antibiotique suffit généralement à venir à bout de la bactérie, ce que reconnaissent d'ailleurs même ceux qui contestent l'approche "officielle" des autorités sanitaires.

 

Méningite, paralysie faciale, …

En revanche, si la maladie n'est pas traitée à ce stade, elle atteint une phase secondaire, voire tertiaire, qui peut se manifester par une méningite, une paralysie faciale, une arthrite, voire des troubles cardiaques. Ces symptômes peuvent être très invalidants.

 

50.000 personnes infectées par an en Europe

Selon l'Institut Pasteur, la maladie est très largement répandue dans les régions tempérées et froides d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. On compterait 50.000 nouveaux cas par an en Europe. Il n'existe pas de vaccin contre la maladie de Lyme. Le vaccin Ticovac, recommandé aux bûcherons ou agriculteurs, n'agit pas contre la borréliose, mais contre l'encéphalite à tique, une autre maladie transmise par les tiques, mais due à un virus.

piqure de tique.jpg

Les commentaires sont fermés.